XVIIIe Rencontre de la Fondation Le Corbusier. Le Corbusier: aventures photographiques

La Ville de La Chaux-de-Fonds, métropole horlogère, célèbre en 2012 le 125e anniversaire de la naissance de l’enfant du pays, Le Corbusier, né Charles-Édouard Jeanneret. Ce sera aussi l’occasion de fêter les cent ans de la maison que celui-ci construisit pour ses parents sur les hauteurs de la ville : la maison Jeanneret-Perret plus connue sous le nom de “Maison blanche”.

Une grande exposition intitulée “Construire l’image : Le Corbusier et la photographie” figure parmi les nombreuses manifestations destinées à fêter ces deux événements. La Fondation Le Corbusier été invitée à organiser en partenariat avec la Ville de La Chaux-de-Fonds ses XVIIIe Rencontres. Intitulées “Le Corbusier – Aventure photographiques” elles viendront compléter et approfondir la présentation des nombreux thèmes abordés dans l’exposition. Elles seront également consacrées aux multiples relations que celui-ci entretint avec la photographie et les photographes tout au long de sa vie aussi bien sur le plan professionnel que sur le plan personnel.

Sans prétendre traiter de manière exhaustive un sujet qui a déjà fait l’objet d’études et de publications importantes – les images réalisées par Le Corbusier lui-même lors du Voyage d’Orient ont largement été commentées lors des précédentes rencontres de la Fondation à Istanbul, Athènes et Naples – elles seront l’occasion de réunir pour la première fois une large majorité des chercheurs qui se sont intéressés aux diverses expériences et pratiques de Le Corbusier.

S’il comprend très tôt – dès le début du siècle – l’intérêt de la photographie pour documenter ses voyages et très vite aussi l’efficacité du cinéma pour communiquer son message au monde, il démontre aussi sa totale maîtrise du cadre et de la lumière lorsque, dans les années trente, il glane avec sa caméra des milliers d’objets destinés à nourrir sa création ou se livre en amateur au plaisir des clichés de vacances.

Au-delà de sa pratique personnelle de la photographie, les conférences évoqueront les nombreux domaines dans lesquels il a exploité toutes les ressources offertes par ce médium. Il s’est en effet soucié en permanence de documenter aussi bien sont œuvre architecturale que plastique notamment par des commandes à divers photographes, il s’est constitué une archive dans laquelle il a puisé pour fabriquer ses livres, pour communiquer sur son travail, pour réaliser de grandes fresques murales dans ses bâtiments ou dans des pavillons éphémères, enfin et de manière plus paradoxale, pour présenter lui-même son œuvre dans des expositions. L’usage de la photographie lui aura aussi permis de voir ce que “les yeux ne voient pas”, lui révélant son œuvre et stimulant son invention.

“Ô le miracle de la photographie ! Brave objectif, quel œil surnuméraire précieux.” Le Corbusier, Lettre à L’Eplattenier.

Programa completo para su descarga: Le Corbusier Aventures photographiques

Anuncios
Esta entrada fue publicada en 00_General Informations, 01 Conferences & Meetings y etiquetada , , , , . Guarda el enlace permanente.

Responder

Por favor, inicia sesión con uno de estos métodos para publicar tu comentario:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s